www . jenniferlawrence . flaunt . nu

dernières photos de Jennifer

Message posted by Angélique le 18 Oct 2017

Jennifer Lawrence a fait un discours lors de la soirée ELLE Women in Hollywood dans lequel elle a partagé ses expériences de harcèlement et de sexisme. Voici la traduction de l’article de ELLE qui l’a repris :

Jennifer Lawrence raconte une histoire à propos des producteurs d’un film non nommé, qui lui ont demandé de perdre du poids. « Une fille avant moi avait été virée parce qu’elle n’avait pas perdu du poids assez rapidement. Et, à ce moment, une productrice m’a demandé de me mettre quasiment nue à côté de cinq femmes qui étaient plus, bien plus fines que moi. On était toutes debout côte à côte avec très peu couvrant notre intimité. Après cette expérience dégradante et humiliante, la productrice m’a dit que je devais utiliser ces photos de moi nue comme inspiration pour mon régime. »

Lawrence est connue pour dire ce qu’elle pense, et pourtant elle dit que cela n’a pas fait la différence à cette occasion. « J’ai demandé à parler de ce régime surréaliste à un producteur et il a répondu qu’il ne comprenait pas pourquoi tout le monde pensant que j’étais grosse, il a dit que j’étais parfaitement ‘baisable’. »

L’actrice se souvient qu’elle s’est sentie « piégée » par son manque de pouvoir sur la situation : « Je n’aurais pas réussi à faire virer un producteur, un réalisateur ou un patron de studio. Je me suis laissée traiter de cette façon parce que j’avais l’impression que je le devais pour ma carrière. J’étais jeune et j’essayais de rester moi-même tout en essayant de ne pas être qualifiée de difficile, ce qui a été le cas, mais je crois que le mot qu’ils ont utilisé était ‘cauchemar’. »

« Je ne voulais pas alerter l’opinion. Je ne voulais pas que les magazines parlent de ces histoires embarrassantes. Je voulais juste une carrière. » Mais quand elle a été castée dans la saga Hunger Games, les choses ont changé puisqu’elle était devenue une « star de cinéma » qui avait « le pouvoir de dire non. » « Je m’entraînais tous les jours parce que Katniss est forte, mais je serais maudite si j’avais représentée cet idéal qui veut qu’on soit squelettique pour donner une bonne image corporelle. Je ne voulais pas que les jeunes filles sautent le dîner parce qu’elles voulaient ressembler à Katniss. »

L’actrice a exprimé son soutien à la commission proposée par la présidente de Lucasfilm Kathleen Kennedy, ajoutant que, « dans un monde imaginaire, tout le monde est traité avec exactement le même respect. Mais, avant d’atteindre cet objectif, je prêterai une oreille attentive. Je prêterai ma voix à n’importe quel garçon, fille, homme ou femme qui n’ont pas le sentiment de pouvoir se protéger eux-mêmes. » Avec sa connaissance de ce que les femmes peuvent subir dans l’industrie, elle a fait preuve de solidarité avec ceux dans la même position : « Je veux que vous sachiez que nous sommes là pour vous. Nous sommes toutes là pour les unes pour les autres. Ensemble, maintenant, nous allons empêcher ce genre de comportement. Nous allons arrêter de normaliser ces situations horribles. Nous allons tout changer et faire la différence pour tous ceux qui poursuivent leurs rêves. »

Traduction par jennifer-lawrence.fr